Hátimotor Hátimotor Motoros sárkány Kezdőlap Merevszárnyú UL Forgószárnyú UL Műrepülés Videók Galéria

Version francaise Versiunea în româneste
 
Madártávlatból

Voler en Roumanie


Une fois en Hongrie, pourquoi pas pousser un peu plus vers l’Est ?
A quelques kilomčtres de la frontičre hongroise, nous vous guidons dans un autre monde: la Transylvanie. Ce n’est pas par hasard que ce pays au berceau des Carpates avait été nommé «Jardin de fées» au cours des sičcles passés...

Originaires de cette région, nous saurons vous proposer des lieux et des parcours uniques pour profiter des vols inédits, et prendrons en charge l’organisation et l’encadrement durant votre séjour.
Dans les Carpates Occidentaux, on survole des paysages karstiques merveilleux et effrayants ŕ la fois, avec foręts de pins, gouffres et rivičres souterraines. Ici se trouve le «Château des Merveilles» (Cetă-ţile Ponorului), le labyrinthe karstique le plus spectaculaire de l’Europe Centrale, avec une variété infinie de grottes, rochers, estavelles, siphons. En passant par monts et vallées, admirant les pitons et les plateaux constitués de schiste et de calcaire cristallisés depuis 2,5 millions d’années, on arrive ŕ Rimetea. Ce petit village, appartenant au Patrimoine Mondial et recompensé par le prix Europa Nostra en 1999, est considéré l’un des plus beaux en Transylvanie, tant pour sa géographie que son architecture. Aprčs l’invasion des Mongols ayant détruit la région, le développement du village a commencé au XIIIe sičcle, sous la protection du château-fort appartenant ŕ la famille Torockay (d’oů le nom hongrois du village, Torockó). Grâce ŕ l’exploitation des mines de fer et aux forges implantées par des mineurs allemands au XIVe sičcle, le village est devenu l’un des plus anciens centres de la ferronnerie en Transylvanie. Aprčs de nombreuses péripéties de l’histoire, la fin du XIXe sičcle était marquée de grands changements dans la vie des habitants: d’abord la fin de l’activité traditionnelle, due ŕ l’expansion de la grande industrie du fer, et l’incendie de 1870, démolissant presque tout le village. C’est au cours de la reconstruction que l’architecture rustique, unique de la commune a pris forme. Le costume folklorique traditionnel est aussi une spécialité locale réputée.
Village de Torockószentgyörgy
La Gorge de Torda
Torockó aux pieds du «Pierre Sicule»
Le village est également connu pour une formation de rocher spectaculaire, l’énorme «Pierre Sicule», dont la falaise abrupte s’élčve ŕ 600 mčtres au-dessus du bassin de Torockó. Le château-fort d’antan se trouvait sur le sommet d’ouest, ŕ 1117 mčtres d’altitude au-dessus du niveau de la mer. Comme disent les autochtones, ici le soleil se lčve deux fois le matin, grâce ŕ la forme particuličre du rocher.
A une vingtaine de kilomčtres au nord de Torockó se trouve la Gorge de Torda, l’un des spectacles de la nature les plus merveilleux non seulement dans la région, mais aussi dans tout le bassin des Carpates. Cette gorge de trois kilomčtres de longueur s’est formée entre deux crętes suite ŕ l’éboulement des grottes karstiques; aux pieds des falaises de plus de 200 mčtres court la rivičre Hesdát, en passant par des cascades. Selon la légende, Dieu a écouté la pričre du roi Saint Ladislas, poursuivi et presque rattrapé par les coumans acharnés aprčs une bataille perdue, et il l’a sauvé en fendant la montagne en deux entre le roi et ses ennemis. Les fos-siles trouvés sur l’un des sommets ressemblant ŕ des traces laissées par des fers de cheval sont considérés comme la preuve de ce miracle...
Approche de la ferme de Fenyőkút
Soyez les bienvenus!
La terre des Sicules: une enclave au coeur de la Roumanie de onze mille kilomčtres carrés, oů vivent aujourd’hui environ sept cent mille hongrois et moins de cent mille roumains. A l’est de la chaîne des Carpates Orientaux se trouve un plateau d’environ 130 km2 ŕ 900-1000 mčtres d’altitude au dessus du niveau de la mer, borné par Szováta ŕ l’ouest, par le mont Hargita ŕ l’est, le mont Somlyó au nord, et par Farkaslaka et le sommet de Firtos au sud. Ici, foręts de pins et prairies marécageuses s’alternent, les autochtones des hameaux vivent du pâturage et de la coupe de bois. Un monde intact, hors temps, d’oů on n’a plus envie de repartir. C’est ŕ cet endroit que se trouve notre ferme, des bâtisses traditionnelles, mais aménagées avec un confort ŕ l’occidentale, męme d’un sauna pour se désaltérer aprés une journée de vol, 4x4, moto ou vélo terrain, équitation ou simplement balade, cueillette de fleurs et de champignons.
Peuple de cavaliers...
Lac artificel de Zeteváralja ŕ 10 km de la ferme, en route vers le Hargita
A seulement 15 kilomčtres en vol d’oiseau de la ferme se trouve le mont Hargita, le lieu sacré des Sicules, entouré de légendes, de mythes. Le sommet de 1801 mčtres ressemble ŕ un lieu de sépulture indien, ce site particulier est considéré par certains comme un «mandala». Selon la légende, c’est ici que le «rabonban» (le chaman des Huns) a convoqué les ancętres des hongrois pour leur raconter son ręve: il aurait vu un touroul blanc (l’aigle mythique des Huns) venant des terres des ancętres voler au-dessus du Hargita. C’était le signe céleste du Seigneur de la Guerre, qui voulait dire que le peuple d’Attila ne resterait pas seul, des frčres arriveraient de l’est. Certains historiens considčrent cela comme la seconde vague de la conquęte du pays par les nomades venant des fins fonds de l’Asie...
Le sommet du Hargita
Le lac Saint Anne
En continuant vers le sud, on arrive au lac Saint Anne, un site naturel rarissime: le seul lac de cratčre volcanique intact en Europe, ŕ une altitude de 950 mčtres. Ce lac de forme presque parfaitement circulaire avait toujours intrigué les esprits, ainsi il a donné naissance ŕ l’une des légendes les plus anciennes des Sicules.
Les Carpates vus de 3500 mčtres,
en route entre Sibiu et Ploiesti
Deux frčres orgueilleux, méchants et cruels, maîtres de deux châteaux voisins auraient rivalisé par toutes les façons possibles. L’un des deux ayant réussi ŕ escroquer, ŕ la barbe de son frčre, un magnifique carrosse ŕ six chevaux ŕ un grand seigneur en visite, l’autre voulait ŕ tout prix reprendre le dessus. Il a ordonné donc de lui emmener les douze filles les plus belles du pays, et les a attelées devant sa carrosse pour aller voir son frčre. En claquant son fouet, il a frappé Anne, la plus belle. Celle-ci l’a maudit. D’un coup, un orage infernal s’est éclaté, le château s’est effondré et s’est enfoncé dans la terre: ŕ sa place, un lac d’une beauté féerique est apparu, avec douze cygnes, qui sont bientôt redevenus les douzes filles. Seule Anne est restée au bord du lac pour toute sa vie, en passant ses journées ŕ prier dans la petite chapelle qu’elle a fait construire...
Retour aux sources: en route vers le château de Bran
Forteresse de Rasnov
A une bonne soixantaine de kilomčtres au sud de la ferme de Fenyőkút (fontaine de pin), pas loin de la ville de Brasov s’élčve le château de Bran: un lieu de pélerinage incontournable pour rendre hommage au comte Dracula, le précurseur incontestable du vol ultraléger. L’ancętre, voir l’archetype de tous les ulmistes est sans nul doute: le vampire!
Résidence du comte Dracula
La ville de Brasov
Ce personnage mythique a réussi l’exploit d’enrouler des thermiques de pleine lune avec une simple cape noire de moins de 5 m2, dépourvue de profil reflexe, plus de quatre sičcles avant Lilienthal…
Vers la Mer Noire
C’est ici, dans cette contrée vallonnée que nos amis paramotoristes roumains organisent chaque année leurs rassemblements. Bien que le nom de la ville de Bran soit lié en premier lieu ŕ notre éponyme, cette région mérite un séjour pour d’autres motifs aussi. Elle est trčs riche en attractions touristiques: Cheile Moieciului, la montagne Bucegi et Piatra Craiului, les grottes Dâmbovicioara, Cetatea Râsnovului (la Forteresse de Râsnov), les cités paysannes saxonnes fortifiées de Prejmer et Harman, ou la station des sports d’hiver Poiana Brasov. La ville de Brasov, qui a conservé son architecture du Moyen Age avec les fortifications, l’Eglise Noire construite vers 1380 dans le centre-ville en style gothique, avec la plus grande cloche de Roumanie et la plus grande orgue de l’Europe de l’Est.
Au-delŕ de la chaîne des Carpates, en continuant vers l’ouest, on arrive lŕ oů le Danube se jette dans la Mer Noire aprčs son cours de 2680 km. Son delta de 3446 km˛ de surface est le deuxičme plus étendu en Europe aprčs celui de la Volga. Ses trois artčres principales, Chilia, Sulina et Sfântul Gheorghe, ainsi qu’innombrables branches, canaux, bras morts, marais, foręts et dunes composent un monde merveilleux ŕ part, d’une richesse en faune et en flore incroyable.
C’est le lieu de notre prochaine aventure aérienne...
Vous venez avec nous ?


 
Belépés
   

Kapcsolódó linkek
   

Hír értékelése
   

Parancsok
   

Kapcsolódó rovatok

Madártávlatból

Tartalomkezelő rendszer: © 2004 PHP-Nuke. Minden jog fenntartva. A PHP-Nuke szabad szoftver, amelyre a GNU/GPL licensz érvényes.
Oldalkészítés: 0.01 másodperc